Publié le 21 janvier 2020

Coudre la robe Frankie de Make My Lemonade

Coudre la robe Frankie de Make My Lemonade

La robe Frankie de Make My Lemonade est un vrai bijou : une pièce magnifique qui fait sensation dans chaque situation !


J’ai porté ma jolie robe Frankie à l’occasion des fêtes de fin d’année, et j’étais si contente car elle dégage vraiment quelque chose. Sa coupe sexy mais pas trop met en valeur les formes là où elles sont tout en restant très classe.

Personnellement, j’aime le fait qu’elle soit décolletée – comme je n’ai pas beaucoup de poitrine, cela la met en valeur. Le côté ceinturé assure une jolie taille sans marquer le ventre. Et ce que j’adore par dessus tout, c’est la coupe portefeuille au niveau de la jupe qui met délicatement en valeur les jambes. Pour peu que vous la portiez avec des talons, c’est l’effet silhouette élancée garanti !

Matériel

Le tissu tencel jacquard Bleuroz


Bleuroz est une marque de tissus qui a été créée par la créatrice du site Little Fabrics. Ce tissu en Tencel fait partie de la deuxième collection de Bleuroz et il a été édité dans quatre couleurs, dont celle que j’ai choisie qui est un bleu marine assez profond.

Le Tencel est imprimé de petits bouquets floraux, et a un poids moyen. Ce qui lui confère une belle tenue et un superbe tombé, notamment avec les nombreuses fronces de la robe Frankie.

C’était la première fois que je cousais du Tencel, et je dois dire que j’adore cette matière. Elle est plus respectable de l’environnement comparé à la viscose, car elle est fabriquée à partir de bois d’eucalyptus. Il est aussi certifié Oeko-Tex. Ce tissu est à la foi doux, fluide et il se froisse peu.

C’est vraiment très agréable à porter.

Par ailleurs, il faudra vous munir d’une aiguille microfibre pour coudre ce tissu, pour obtenir de jolis points. J’ai fais le test, avec une aiguille standard ma machine sautait des points, alors qu’avec l’aiguille microfibre c’était parfait !

Le patron Frankie de Make My Lemonade

Comme j’ai pu le lire de nombreuses fois sur des posts Instagram, je vous confirme que la robe Frankie taille grand ! J’ai réalisé une taille 36 pour mon 38 habituel, et en suivant le tableau des tailles, j’aurai largement pu couper une taille 34. En atteste le buste de la robe qui est plutôt large pour ma poitrine menue. De ce fait, si vous avez une petite poitrine, vous pouvez largement coudre votre robe 2 tailles en dessous de votre taille habituelle dans le commerce. Si vous avez une poitrine plus généreuse, une taille en dessous devrait correspondre.

Mon avis sur le patron

Hormis ce petit soucis de taille, la robe Frankie est un patron très simple à coudre. Il a été assez fastidieux pour moi car j’ai choisi de coudre pas mal de finitions à la main, mais je ne regrette pas car cela rend la pièce encore plus jolie. Seul soucis, que j’ai rencontré, c’était au niveau de la ceinture – je vous en parle juste après. Au delà de cela, c’était un vrai régal. Les finitions sont très jolies (si l’on prend le temps de les faire correctement), et le rendu est juste wahou ! Mention spéciale pour les manches doublées, je trouve que cela donne beaucoup de tenue et de classe à la coupe finale de la robe.

Voici les points qui m’ont semblé plus complexes à réaliser, sur le reste des explications du patron, tout s’est très bien passé.

  • Pièces 9 : la jupe

Attention, cette pièce doit être coupée une fois sur l’endroit et une fois sur l’envers. Ce sont ces pièces qui se retrouvent sur le devant de la jupe, qui forme la coupe portefeuille avec une jolie symétrie sur les deux pans. Évidemment, je n’ai pas fais attention et j’ai coupé la pièce sur mon tissu lorsqu’il était doublé. J’ai donc dû recouper une pièce pour obtenir l’autre pan symétrique sur l’endroit du tissu et non l’envers.

  • La ceinture de la robe

Je vous avoue avoir un peu pêché sur le montage de la ceinture. En effet, j’avais loupé l’information concernant le fait de monter les feuilles endroit contre endroit avant de les assembler aux nœuds de feuilles. Il s’agit des étapes 14 et 15. Ceci est pourtant logique ! Cela m’a fait perdre pas mal de temps, mais comme j’ai suivi le montage sur la vidéo, on ne voit pas bien cette étape-là il me semble.

Il faut faire preuve de pas mal d’imagination sur ces étapes de la ceinture pour l’envisager déjà montée. Il y a beaucoup de morceaux donc il faut prendre son temps et rester bien concentrée !

  • L’ourlet de la robe

Concernant l’ourlet de la robe, vous aurez remarqué qu’il y a énormément de matière ! Pour me faciliter la tâche, j’ai d’abord surjeté tout le bas de la jupe en augmentant la tension de ma surjeteuse pour que le surjet soit un peu plus serré et forme une courbe. J’ai ensuite plié un rentré au fer à repasser, puis j’ai réalisé un autre rentré toujours à l’aide du fer. Enfin, j’ai cousu au point droit à la machine à 1 cm du bord.

Si vous n’avez pas de surjeteuse je vous conseille de réaliser un ourlet mouchoir, cela sera plus simple et plus joli pour les courbes qu’un ourlet classique.

  • Finitions à la main

Je trouve cette robe très chic, et je souhaitais vraiment lui faire des finitions dignes de ce nom ! J’ai donc réalisé toutes les finitions à la main lorsque c’était envisageable. De ce fait, j’ai cousu le biais – préalablement formé dans mon tissu – de l’encolure à la main avec une couture invisible. Pour cela j’utilise mon appareil à biais qui est très pratique. Et de la même manière, j’ai cousu l’intérieur de la ceinture à la main avec un point invisible là aussi.

Le look

Comme je vous le disais, je portais cette robe pendant les fêtes et je l’ai accessoirisée très simplement car elle se suffit à elle-même.

Je l’ai portée avec mes talons babies noirs vernis de chez Jonak, une valeur sûre ! Côté bijoux, je portais de grosses boucles d’oreilles fleurs et perles trouvées chez Lovisa. Et enfin, mon sac à main d’amour sur lequel j’ai noué mon foulard Des Petits Hauts à la teinte absolument assortie au tencel Bleuroz.

J’espère que ces photos réalisées à Aix-en-Provence vous plairont ! J’ai adoré pouvoir shooter dans cette ville de cœur, que j’espère pouvoir rejoindre définitivement un jour ! Je vous dis à très vite pour découvrir mon manteau Riga d’Orageuse Patterns.


Tissu offert par Little Fabrics

Comments 4

  1. Cette ribe est juste sublime. Ton article confirme ce que je pensais de cette robe. Elle sera définitivement sur ma to do list et je la porterais pour le mariage de mon cousin en septembre.
    Ps : j’espère ne pas faire de l’ombre à la mariée avec cette robe 😉

    1. Post
      Author

      Coucou,
      Effectivement je pense que c’est une robe qui en jette ! Notamment pour un événement tel qu’un mariage. Il n’y a pas de raisons de faire de l’ombre à la mariée, dans la mesure où tu utilises un tissu autre que du blanc !
      Très belle soirée,
      Charlène

  2. Je suis d’accord cette robe est juste sublime tu l’as porte à merveille bravo pour ton ouvrage juste parfait tombé impec 👍🏽
    Dommage que le patron soit à ce jour épuisé 😭
    Du coup je suis jalouse 😬

    1. Post
      Author

      Bonjour Sylvie,
      Je n’ai pas acheté le patron pochette, je me suis abonnée à l’offre pdf que je trouve très avantageuse 🙂
      Merci en tout cas !
      Belle journée,
      Charlène

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.