Publié le 9 novembre 2017

couture veste ethnique lainage

Couture : veste ethnique en lainage

Il y a quelques jours maintenant, je vous ai présenté ce nouveau projet couture : une veste ethnique en lainage. 

Si vous avez lu mon dernier article couture, vous comprendrez que je suis clairement dans ma période veste ! Je pourrais m’en coudre des dizaines, juste parce qu’une veste fait toute une tenue. Un jean, un tee-shirt, de jolies chaussures, et la fameuse veste : le combo ultime pour toute les occasions.

En ce moment je me fais vraiment plaisir à coudre ce type de vêtements, et j’en ai encore à vous présenter sur le bog ! J’espère que cela vous plaira 🙂

Revenons à cette veste ethnique en lainage ! J’ai l’habitude de me rendre chez toto tissus lorsque j’ai un besoin bien particulier en tissu ou en mercerie. Et lors d’une précédente visite, je suis tombée amoureuse de ce lainage.

Matériel utilisé

  • 1,5 mètres de lainage ethnique
  • 1,5 mètres de coton noir
  • 3 mètres de biais noir
  • 1 patron Burda

Le patron Burda

Ce patron Burda 7183 a déjà fait l’objet d’un précédent projet couture que je vous présentait dans cet article. J’avais trouvé ce patron tellement simple à utiliser qu’il m’a un peu obsédée. Je l’ai imaginé sous tout un tas de formes et de matières. Je n’ai donc pas hésité une seule seconde pour le réutiliser dans ce projet.

Bien que j’adore ce patron, la coupe me semblait un peu trop ajustée pour le lainage utilisé. Je l’ai donc modifié pour que la coupe soit plus loose et pour que je puisse porter un pull sous la veste. Veste d’hiver oblige !

 

Modifications apportées au patron

Pour ce faire, j’ai allongé le dos et le devant, ainsi que les manches. Puis j’ai coupé le tissu une taille au dessus. En fait, pour la précédente veste, j’avais découpé le patron en taille 40 pour intégrer les valeurs de couture et les ourlets. Ici, j’ai rajouté 2 cm autour du patron pour rendre la coupe plus loose et avoir plus d’aisance. Ce qui doit être équivalent à une taille 42. Je suis un peu partie à l’aveugle, j’avoue que j’avais peur que les emmanchures ne coïncident pas. Mais finalement le rendu est plutôt propre.

J’ai aussi décidé d’ajouter des poches plaquées, j’aime beaucoup le détail des poches travaillées sur une veste. Et pour le moment, je ne sais que faire des poches plaquées donc j’en use et abuse ! Prochaine mission : tenter une autre technique de poches, voilà c’est écrit noir sur blanc. Pour réaliser les poches, je me suis créé un petit gabarit dans du papier qui me sert de patron. Je découpe le tissu en fonction de cela. Je forme ma poche à l’aide du fer en deux étapes. Sur le côté ouvert, je replis deux fois sur 5 mm vers l’intérieur et je pique au point droit à 5mm du bord. Pour les autres côtés, je replie le tissu sur 5 mm. Je positionne la poche sur la veste avant de monter la doublure, et je pique au point droit à 5 mm du bord sur les trois côtés fermés. Ensuite je réalise une dernière couture sur le bord de la poche pour la finition.

Les détails de la veste ethnique en lainage

Le choix du tissu

Cette veste je la voyais chaude, à superposer sur un pull ou à porter sous un manteau. J’imaginais donc un lainage plutôt épais et chaud.

Je me suis rendue chez Toto Tissus à Bordeaux, car pour ce type de tissu j’aime bien toucher. Cela me permet de mieux appréhender la matière. Dans le rayon lainage, je n’étais pas très inspirée, puis je suis tombée sur cette pépite. J’aime beaucoup les couleurs et les motifs ethniques. Je n’ai pas eu besoin de réfléchir longtemps pour savoir que ce tissu serait parfait pour mon projet.

Pour la doublure je suis partie sur un jersey de coton. J’avais envie d’une doublure douce, cozy ett ce tissu faisait très bien l’affaire. Grâce à sa composition avec un peu d’élasthanne cela m’a grandement facilité la tache lors du montage de la veste. Ainsi, j’ai pu tricher sur l’embus au niveau des emmanchures et avoir un rendu assez propre !

Le biais noir

J’avais envie de miser encore une fois sur les détails. Et poser un biais noir tout autour de la veste et du col ferait ressortir les motifs du tissu. J’aime beaucoup ce détail qui finit vraiment proprement la création. Je souhaitais aussi ganser les poignets et les poches de biais noir. Cependant j’avais prévu seulement 2 mètres de biais, et il en aurait bien fallu 3 pour ce faire. Du coup, j’ai composé avec ce que j’avais car je souhaitais absolument porter ma veste le lendemain (oui je suis impatiente). Par ailleurs, je ne suis pas mécontente du rendu mais j’aurai pu faire mieux.



Bilan

Finalement, j’aime beaucoup cette veste. Ça n’a pas été si facile de la coudre car en modifiant le patron, toutes les pièces ne coïncidaient pas exactement. Cependant le rendu est quand même largement portable. Je regrette un peu de ne pas avoir eu assez de biais, mais je ferai mieux la prochaine fois. En attendant cette veste ne me quitte plus ! Je l’adore vraiment car je peux la porter en toutes circonstances.

Je porte la veste avec un jean destroy, un teeshirt blanc, et mon chapeau Volcom que j’aime depuis des années maintenant. Nous avons profité d’un weekend en Espagne pour shooter ce beau projet. J’aime beaucoup l’ambiance de ces photos. Encore et toujours la plage, ces paysages que j’aime tant mais qui sont si différents à chaque saison. J’aime le contraste entre la veste bien chaude que je porte pieds nus à marée basse. C’était un vrai plaisir de faire ces photos, et je pense que cela se ressent !

En partenariat avec Toto tissus 

Comments 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.