Publié le 1 octobre 2018

Couture Chemise Pernille Slow Sunday Paris

Chemise Pernille de Slow Sunday Paris en satin fleuri

Gros coup de coeur pour la chemise Pernille  de Slow Sunday Paris, je vous en parle en détails aujourd’hui…

Ce petit look encore estival vous paraîtra peut-être inadapté à la saison, mais à Bordeaux, nous avons encore de jolies journées ensoleillées. Ce qui m’emmène à encore coudre des pièces de demi-saison !

Je vous rassure, les pièces d’automne vont vite arriver. D’ailleurs, j’ai déjà ces projets en tête et il s’agit de deux chemisiers ainsi que d’une veste – stay tuned…

Le livre Homewear de Slow Sunday Paris

Ce livre je l’ai acheté il y a un petit moment maintenant car j’avais craqué pour les modèles proposés. Je n’avais jamais cousu de patrons Slow Sunday Paris, c’était donc l’occasion.

Cet ouvrage propose quinze patrons de pièces à porter à la maison, mais aussi déclinable pour la vie de tous les jours. Globalement ce sont des patrons simples, rapides à coudre et des pièces intemporelles. De vrais bons basiques à coudre et c’est plutôt accessible pour les débutantes.

Au premier abord, la chemine Pernille, le kimono, la veste et la blouse me faisaient de l’oeil. Puis, finalement j’ai commencé par coudre la chemine Pernille qui s’adapte bien à cet été indien fort agréable que nous avons à Bordeaux.

La chemise Pernille

Depuis longtemps j’avais envie de me coudre une petite chemise avec un col tailleur. Mais j’avais peur. Peur des finitions du col, peur des boutonnières… Bien trop d’éléments techniques que je ne savais pas coudre.Vous savez, cette peur d’abimer une pièce dans laquelle on a mit du coeur à l’ouvrage, en réalisant des étapes techniques que l’on ne maîtrise pas. Mais il a bien fallut apprendre !

Depuis que j’ai ma Singer Futura 4400, j’avoue prendre plus de risques sur mes derniers projets couture. Vous avez pu le voir sur ma robe en guipure, et sur les projets que je vous ai montré en stories récemment.

Bref, tout cela pour vous dire que je me suis lancée et je ne suis pas déçue.

Le patron de la chemise Pernille

Concernant le patron, je l’ai trouvé très simple, facile à décalquer, bien expliqué et plutôt clair. Du coup c’était très rapide pour moi car en une fin après-midi et début de soirée la chemise était terminée.

J’aime quand mes projets couture se précisent de cette façon. Il n’y a rien de pire pour moi que de commencer un projet trop long, trop technique, et de ne jamais en voir le bout. Paradoxalement, je perds vite patience !

La coupe et les finitions

Concernant la coupe de la chemise Pernille, j’adore le fait qu’elle soit courte. Certes, cela ne conviendra pas à toutes les morphologies, mais il est facile de supprimer le nœud et de rallonger le bas de la chemise de quelques centimètres. Personnellement, j’aime beaucoup les deux pans noués, pour le côté rétro à souhait. Cela se marie si bien avec un jean mom qui souligne délicatement la taille.

Aussi, le col tailleur fait tout le charme de la chemise Pernille. Il est profond et peut laisser entrevoir un peu de dentelle si vous portez une lingerie de ce type. J’aime beaucoup ces détails raffinés et résolument féminins.

Enfin, concernant les finitions, j’ai utilisé ma surjeteuse Singer pour la première fois.

Donc, forcément, le rendu est vraiment propre. Si vous n’avez pas de surjeteuse, je vous conseille de ne pas utiliser un tissu qui s’effiloche trop (type satin comme ici), car le rendu à l’intérieur serait bien trop brouillon. Notamment au niveau du col, car même s’il y a une pose de biais de prévue, l’intérieur de la chemise au niveau de l’encolure n’est pas du tout gansée.

Évidemment cela n’empêche pas du tout d’apprécier ce modèle et de le porter ! D’ailleurs j’en ai eu beaucoup de compliment. Mon amie Lisa du blog Lilimoncello a même tenu à ce que je lui prête la chemise le temps d’un blog trip dont je vous parlerai prochainement !

Le satin fleuri

Il y a quelques semaines, je me suis enfin rendue chez Diffus’ Laine à Gradignan. Et pour une fois, avant d’acheter du tissu, j’avais ce projet de chemise Pernille bien défini en tête.

Je souhaitais un tissu fleuri et fluide, avec un joli tombé. Puis en fouillant dans les satins j’ai découvert celui-ci aux tonalités bleu roi et émeraude. Ce ne sont pas les couleurs de la mode du moment, mais qu’importe, j’ai eu un réel coup de coeur !

Une fois le issu choisi, j’ai ensuite repéré un biais satiné vert émeraude ainsi que des boutons assortis.

Pour terminer cet article, je souhaitais évoquer le fait que la chemise Pernille est un projet très facile à réaliser. Il sera idéal pour une couturière de niveau débutant qui a déjà quelques projets à son actif mais qui souhaite se challenger !

Concernant le shooting photo, et la tenue que je porte, j’ai choisi des pièces simples. Un jean mom, des talons dorés vintage de seconde main, un panier, et le tour est joué !

Comments 2

    1. Post
      Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.