Publié le 9 décembre 2018

Coudre un manteau en tweed à col châle

Coudre un manteau en tweed style Chanel

J’étais tellement impatiente de vous présenter mon manteau en tweed style Chanel ! C’est chose faite dans cet article…

Je vous parlais dernièrement de ce projet de manteau dans mon dernier article MOOD. Je suis inspirée depuis toujours par les défilés, et notamment ceux de Chanel. Ainsi, j’épingle des photos des défilés ou des invités sur mes tableaux Pinterest, et j’ose me les imaginer un jour. C’est pour moi un avantage de la couture, rendre accessible des pièces qui ne le sont définitivement pas.

C’était le cas pour ce projet, il y a très longtemps que j’avais épinglé la photo qui m’a inspiré ce manteau. Ainsi, lorsque je suis tombée sur ce tweed, je n’ai pas hésité bien longtemps ! Mais je vous en parle plus tard dans l’article…

Sachez que si vous avez des achats de mercerie ou de tissus à faire, mon code 15CHASHANDS est toujours valable sur le site Mercerine.

Matériel

Tweed à paillettes chez Mercerine

Généralement, je fonctionne au coup de coeur dans l’achat de mes tissus. Et, c’est absolument ce qu’il s’est passé pour ce merveilleux tweed. À en croire vos dires sur mes récentes stories Instagram, je crois que vous aussi, vous avez eu le coup de coeur. En réalité, c’est légitime !

Lorsque mes yeux se sont posés sur ce rouleau dans la boutique, j’ai de suite imaginé ce manteau. Je me suis projetée à une allure folle pour ce projet couture…

Les couleurs, les détails des sequins, le tombé, tout me semblait convenir à merveille à mon projet de manteau. Je n’ai donc pas hésité bien longtemps avant d’en faire couper trois mètres.

Seul petit conseil au sujet du tweed, il est nécéssaire de surfiler les bords de chaque pièces une fois le tissu coupé. Effectivement, le tissage se défait très vite, et vous risquez d’avoir des pièces déformées si vous ne faites pas ce travail de surfilage. Pour ce faire, je dispose de ma surjeteuse Singer 14HD854, mais je pense que le point de surfil sur une machine classique est tout à fait convenable.

Patron Burda 6736

Je vous conseille vraiment ce patron qui est très accessible pour les couturières de niveau intermédiaire. Il est simple, rapide, et pour la création d’un manteau ce n’est pas négligeable. Néanmoins, pendant la couture de ce manteau en tweed, j’ai laissé ma créativité parler et j’ai réalisé quelques modifications.

À noter que me suis basée sur le modèle B du patron.

Modifications apportées au patron

  • Pattes d’épaules

Avant de passer au montage des manches, j’ai réalisé des pattes d’épaules pour donner un côté plus structuré au manteau. Pour ce faire, il suffit de découper deux rectangles de 12 x 6 cm, que vous repliez comme si vous vouliez créer un biais. Il faut aussi replier le tissu de sorte à former une petite pointe sur un des côté. Ensuite, coudre la boutonnière du côté de l’extrémité pointue.

Enfin, épingler cette patte d’épaule entre l’emmanchure et la manche avant de piquer votre emmanchure.

  • Finitions frangées

Sur le modèle que j’avais repéré, il y a avait de jolies finitions frangées. J’ai souhaité créer cet effet sur mon manteau et pour cela rien de plus simple. Il suffit de détisser le tweed en tirant sur les fils qui sont tissés dans le sens de la largeur. Ainsi, il reste les fils de la longueur qui forment des franges. N’hésitez pas à réaliser un point droit sur tout le bas de la veste pour éviter que le tweed ne se dé-tisse tout seul !

  • Doublure

Je trouvais que le manteau sans la doublure manquait un peu de tenue. J’ai donc décidé de le doubler entièrement.

Sur le patron rien n’était prévu pour cela. Dans mon tissu de doublure, j’ai donc découpé deux manches, un dos et deux devants. Pour obtenir le devant de la doublure, j’ai soustrais le devant du manteau à la parementure. Cela donne une pièce qui est directement fixé à la parementure, dans l’intérieur du manteau.

Pour l’assemblage, j’ai suivi les mêmes explications que sur le patron. Puis j’ai fixé toute la doublure en suivant la parementure et le pied de col du manteau. Enfin j’ai terminé le bas de la doublure par un ourlet à la machine classique

Le look

Concernant ce look, c’est un peu mon référant cet hiver. Un jean mom, un chemisier ou un pull, et une jolie veste / manteau en fonction des températures.

J’avoue ne pas faire très original. Mais je me dis que ce type de pièce suffit à faire une tenue ! Ici je porte une vieille blouse en soie Claudie Pierlot, je ne la porte pas souvent mais en ce moment je redécouvre mes “vieux” vêtements ! Je vous invite à découvrir leur sélection de blouse, cette saison elles sont sublimes et j’aime m’en inspirer pour mes projets couture.

Côté chaussures, j’ai craqué sur ces petites bottines chez Mango en version noire. Elles sont confortables et ce sont des basiques à avoir. Je n’ai donc pas trop hésité sur cet achat.

Concernant mon sac à main, il est vintage. Je l’avais trouvé chez mes parents en brocante, il y a fort longtemps. Je l’aime beaucoup car il a un style très classique que j’aime porter en hiver.

J’espère que ce manteau en tweed à col châle vous aura plu ! C’était un projet couture que j’ai adoré réaliser. Par ailleurs, merci pour votre soutient pendant la confection de celui-ci. J’adore recevoir vos petits messages lorsque je vous poste des stories.

Aussi, n’hésitez pas à me dire quels prochains projets couture vous feraient plaisir…

Comments 2

    1. Post
      Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.