Publié le 29 septembre 2019

Hack de la robe Alegria de Slow Sunday version portefeuille

Hack de la robe Alegria de Slow Sunday version portefeuille

J’ai adoré coudre une première version de la robe Alegria de Slow Sunday, alors en voici une seconde hackée !


Si vous n’avez pas vu mon article au sujet de la robe Alegria, je vous invite à aller y jeter un oeil ! Je vous expliquais à quel point la coupe de ce patron est intemporelle et qu’il est très agréable de se projeter avec ce modèle que l’on peut personnaliser de nombreuses manières.

J’en ai fais les frais pour cette version de la robe Alegria complètement hackée ! Par ailleurs, je vous détaille les modifications apportées en fin d’article.

Matériel

Sélection de tissus adaptés

À la base, pour créer cette robe, j’ai été très inspirée par une photo postée par Fringe&Frange sur son compte Instagram. Coup de coeur pour la couleur, et le tissu de sa robe qui n’est ni plus ni moins qu’une Zara. Mais comme je disposais de ce tissu vichy gris et blanc, je me suis dis que je devais la coudre !

Comme je vous l’expliquais en stories sur mon compte Instagram, cette viscose provient du marché St-Michel à Bordeaux. J’y trouve souvent des pépites, et celle-ci je dois dire que je l’ai depuis plusieurs mois. Puis, dans une volonté de diminuer mon stock de tissus, je me suis dis qu’il était temps de la coudre.

Pour vous aider à vous coudre une robe de ce type, je vous ai réalisé une petite sélection de tissus :

Le patron Alegria de Slow Sunday

Comme je vous le disais plus tôt dans l’article, pour arriver à ce résultat j’au dû réaliser pas mal de modifications sur le patron de base. Mais finalement les modifications restent assez simple donc il sera facile de les appliquer avec un peu de motivation !

Modifications apportées au patron

  • Modification des 2 devants

Pour obtenir une robe portefeuille, j’ai continué la ligne courbe de l’encolure d’un demi-devant pour qu’elle atteigne 24 cm. Ces 24 cm correspondent à la longueur entre le début de mon épaule gauche jusqu’au dessous de mon sein droit de 22 cm et l’addition de 2 cm de valeur de couture.

  • Ceinture intégrée à la robe

Pour réaliser les deux liens de la ceinture, je suis partie de 2 rectangles de 115 x 7 cm, cousus comme précisé sur le patron.

J’ai cousu directement la ceinture de la robe au niveau de la fin de l’encolure de chaque demi-devant. Pour que le lien attaché au demi-devant gauche puisse rejoindre le lien du demi-devant droit, j’ai laissé un petit trou dans la couture du côté droit. De cette façon je peux nouer les deux liens de la ceinture sur le devant de la robe.


  • Ajout d’un volant sur l’encolure

Je souhaitais créer un volant avec du mouvement. Pour cela, j’ai plié en 4 un carré de papier de 30 cm de côté. Réglez votre compas sur 7 cm, et placez la pointe au niveau du coin qui forme un pli, et tracez un premier arc de cercle. Répétez cette étape avec un compas réglé sur 10 cm. De cette façon vous avez un patron pour votre volant.

Dépliez votre cercle, placez-le sur un carré de tissu préalablement plié (comme pour la feuille tout à l’heure), et découpez le tissu en suivant les deux arcs de cercle.

Enfin, vous viendrez coudre le volant envers contre endroit sur l’encolure. N’oubliez pas d’épinglez votre biais à ce moment-là sur le volant pour obtenir une jolie finition dans l’intérieur de l’encolure. Pour ma part, j’ai créé un biais de 125 cm à partir de mon tissu.

  • Ajout de bracelets de manches

J’ai cousu des bracelets de manches sur Alegria, pour réaliser ceux-ci il vous suffit de découper un rectangle de la largeur de la manche + 2 cm de valeur de couture. Ensuite, assemblez les petits côtés endroit contre endroit au point droit. Puis pliez votre bracelet endroit contre endroit pour le doubler. Surjetez les deux bords bruts pour les assemblez, et coudre le bracelet endroit contre endroit sur le bas de manche de la robe.

Le look

Ce look a été shooté avant mon départ en vacances, c’est pourquoi il est assez estival ! Je n’ai pas eu le temps de vous le publier avant.

Avec ma robe Alegria, je porte donc un foulard vintage que j’ai noué dans mes cheveux et un sac à main offert par Emilie de son ancienne marque de maroquinerie Melle Emilie B. Certains de ses modèles restent en vente chez Jorlia à Bordeaux. Aujourd’hui elle est naturopathe, vous pouvez retrouver son site ici : C’est Si Bon Nutrition. Elle est adorable et fait un travail remarquable, je vous invite à la contacter les yeux fermés si vous avez besoin de ses services.

Puis côté chaussures, lorsque je ne suis pas dans l’eau, je porte mes sabots Moheda que j’adore !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.