Publié le 8 décembre 2019

Coudre la robe Catherine de Make My Lemonade

Coudre la robe Catherine de Make My Lemonade

Je vous retrouve dans un nouvel article pour vous parler de la robe Catherine de Make My Lemonade !

Je vous parlais de cette robe chasuble initialement dans mon article d’inspirations projets couture pour l’automne. Il s’agit d’un modèle que j’ai en tête depuis très longtemps. L’hiver dernier pour tout vous dire !

J’ai failli succomber à l’achat de cette robe… Puis je me suis motivée en me disant que cela ferait un bon projet couture car je n’avais jamais cousu ce vêtement de ce type.

C’est donc avec une grande fierté que je vous présente ma petite robe Catherine de Make My Lemonade, sur laquelle j’ai fais pas mal de modifications. J’en suis très contente au final, c’est vraiment une pièce que je voulais dans ma garde-robe d’automne / hiver.


Matériel

Le tissu velours des Coupons de St Pierre

J’ai reçu une commande des Coupons de St Pierre avec 4 coupons vraiment sublimes, une laine bouclette lie de vin, deux coupons de broderie anglaise, et un coupon de ce velours marron côtelé. Il est vrai que je m’attendais à un velours qu’il allait un peu plus se tenir. Dans ma tête il fallait un velours plutôt rigide pour coudre la robe Catherine. J’ai donc réfléchis à comment j’allais faire ! Puis la solution la plus simple était finalement d’entoiler chaque pièce de la robe avec un thermocollant un peu plus lourd que d’habitude. J’ai trouvé mon bonheur chez Mondial Tissus à côté de chez moi, pour 2,99€ le mètre, c’était parfait !

Le velours est une matière un peu difficile à coudre car il glisse, je vous conseillerai donc de bâtir avant de coudre pour éviter de mal assembler vos pièces et de devoir vous y reprendre à plusieurs fois. À certains moments, lors de l’assemblage des bretelles notamment, on se retrouve avec pas mal d’épaisseurs à passer sous la machine. Je n’ai aucun problème avec ma Futura 4400, mais je vous conseille cependant de faire attention si votre machine ne prend pas bien les épaisseurs.

La robe Catherine de Make My Lemonade

Modifications apportées au patron

J’ai suivi le tableau des mesures et j’ai découpé une taille 38 pour ma robe Catherine. Cependant, la robe est prévue pour être portée taille basse, une coupe qui ne convient pas du tout à ma morphologie. J’ai donc dû reprendre la robe sur certains points pour qu’elle m’aille un peu mieux !

À noter que je n’ai pas réalisé les poches au dos de la jupe, car je ne souhaitais pas surcharger la coupe.

  • Entoilage des pièces

Tout d’abord, comme je vous l’expliquais tout à l’heure, j’ai entoilé chaque pièces de la robe (sauf les poches et les bretelles). Ceci afin de donner plus de rigidité à mon velours qui était plutôt fluide. Cette étape ne sera pas nécéssaire si vous utilisez un tissu suffisamment épais.

  • Ajout de pinces devant

Comme je porte la robe taille haute, la taille 38 m’allait un peu trop grand. J’ai donc dû ajouter des pinces sur le devant de la jupe pour ajuster un peu au niveau de la taille. Mes pinces 2 cm de large et 5 cm de profondeur.

  • Modification des pinces dos

Les pinces dos existent déjà initialement dans le patron, je les ai juste creusées un peu plus, de façon à cintrer un peu plus la jupe ici aussi. Finalement, après ajustement mes pinces dos mesuraient 3 cm de large et 11 cm de profondeur.

  • Coutures côté jupe

Je n’ai pas pu retirer tout l’excédent de tissu qui ne me convenait pas avec les pinces devant et dos. J’ai donc dû rétrécir la jupe en reprenant les côtés de celle-ci. 3 cm ont donc été retiré de chaque côté de la jupe. Ces 6 cm supprimés ont aussi été répercutés sur la ceinture de la robe.

  • Modifications bretelles

Je souhaitais vraiment coudre une robe salopette avec des bretelles croisées. J’ai donc modifié les emplacements des bretelles au niveau de la ceinture en les écartants un peu plus pour obtenir un joli croisement au niveau du dos. Enfin, je n’ai pas réalisé  les boutonnières prévues sur la bavette pour fixer les bretelles. J’ai préféré opter pour des boucles salopette avec des boutons pression qu’il faut assembler au marteau. L’assemblage est très facile et le rendu est super je trouve !


Le look

Pour porter cette robe Catherine, je mise sur du noir et du blanc afin de mettre en valeur sa jolie couleur camel.

Je porte donc un chemisier blanc cousu aux débuts du blog, je vous en parlais d’ailleurs dans cet article !

Côté accessoires, je porte un joli serre-tête de la marque Alexandre de Paris qui m’a gracieusement été offert par la marque. Il est fait entièrement à la main dans de jolies matières. Je porte aussi mon sac à main adoré Balzac Paris qui s’accorde très bien avec cette tenue je trouve !


Tissu offert par Les Coupons de St Pierre

Serre-tête offert par Alexandre de Paris via Hivency

Comments 4

  1. J’adore cette robe, et je voulais le coudre pour ma fille, qui elle aussi se sent mieux dans une taille haute. Savez-vous de combien de centimètres vous avez modifié le patron pour parvenir à ce résultat là? (Elle fait aussi du 38 ;-))
    Je vous remercie
    Marie

    1. Post
      Author

      Bonjour,
      J’ai retiré 3 cm de chaque côté de la jupe, en plus des ajustements au niveau des pinces. Je n’ai pas le chiffre exact.
      Cependant je vous conseille d’abord de partir sur un 36 et peut-être ajuster les pinces dos avant d’assembler la ceinture.
      Belle journée,
      Charlène

  2. Merci pour les précisions quant aux différentes modifications apportées. Elle te va très bien!
    J’ai un velours qui me semble plus lourd et moins mou, celui de chez Mondial Tissus. Je pense coudre une robe similaire de chez Fibremood. 😉

    1. Post
      Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.