Publié le 9 février 2020

Hack du chemisier Dinard : inspiration robe Sézane

Hack du chemisier Dinard : inspiration robe Sézane

Je vous présente ma robe d’inspiration Sézane cousue à partir d’un hack du chemisier Dinard disponible dans le livre Petits Hauts. 

Je vous présentais il y a quelques mois mon chemisier Dinard cousu dans un tissu Atelier Brunette. J’ai adoré le coudre, si bien que je vous racontais avoir envie de me coudre une robe d’inspiration Sézane dans mon article “15 inspirations projets couture pour l’automne“.

Ce projet a été énormément apprécié lors de mes partages en stories, et je vous avais promis d’en faire un article détaillé. J’ai mis du temps à l’écrire, mais j’espère qu’il vous plaira et vous sera utile pour réaliser ce hack du chemisier Dinard.

Matériel

Le sergé de viscose Églantine & Zoé

Après avoir cousu le crêpe de viscose Clovers Terracotta d’Eglantine & Zoé pour ma blouse Wendy, j’ai eu envie de coudre un tissu plutôt uni.

Je me suis orientée vers la couleur caramel car c’est une tonalité que j’aime beaucoup en hiver et qui va très bien avec pas mal d’autres pièces de ma garde-robe à cette saison.

Le sergé de viscose proposé par Eglantine & Zoé est très lumineux, sa couleur est vraiment très jolie. Le tissu se travaille très bien, ce qui est très agréable. Il se froisse un peu mais cela reste correct.

Modification apportée au patron

La partie que vous attendez sans doutes le plus ! Voici mes explications pour le hack du chemisier Dinard.

Tout d’abord, j’ai coupé le patron en taille 38, et il taille très bien. Et j’ai utilisé 3 mètres de tissu pour réaliser la robe.

Je vous précise que le montage du buste et des pattes de boutonnage était identique aux explications du patron. J’ai entoilé les pattes de boutonnage et le col lavallière avec un thermocollant très fin.

  • Rallonger les basques

Pour toutes les deux basques qui composent le chemisier Dinard, j’ai rallongé les longueurs afin d’obtenir une robe au dessus du genou (je mesure 1,65m). J’ai doublé la hauteur de chaque basque par rapport à ce qui était prévu initialement dans le patron.

  • Rallonger les pattes de boutonnage

Evidemment, il a aussi fallu modifier la longueur de chaque patte de boutonnage. Pour obtenir la longueur de celle-ci, j’ai d’abord monté mon buste et mes basques comme expliqué dans le livre, puis j’ai mesuré la longueur qu’il me fallait afin de rallonger la patte de boutonnage et ne pas faire d’erreur.

  • Créer le col lavallière

Pour créer le col lavallière de la robe, j’ai découpé un rectangle de 18 x 200 cm. Je l’ai plié en deux endroit contre endroit et j’ai cousu les plus petits côtés ainsi que le plus grand mais en laissant une ouverture au niveau du milieu. Cette ouverture m’a ensuite servi à assembler le col à l’encolure. J’ai donc réalisé une surpiqure sur tout le bas du col lavallière pour l’assembler au buste et j’ai prolongé la surpiqure sur toute cette même ligne du col.

  • Manches bouffantes

Les manches prévues dans le patron Dinard sont très simples. J’avais envie de plus de volume pour correspondre à la robe Sézane. Je suis donc partie des manches de la blouse Wendy de Sophie Denys.


Le look

Je porte cette robe de manière très simple, car elle se suffit vraiment à elle-même. Ce que j’adore, c’est qu’elle a un style a fois affirmé mais qu’il est possible de la porter au quotidien. Et, en fonction des accessoires, il est facilement possible de lui donner un style différent. Plus rock avec un perfecto, preppy avec un béret, classique avec des bottines. Bref, c’est vraiment une pièce que j’adore et que je vais apprécier de porter jusqu’à cet été je pense.

Je l’imagine très bien portée sans collants au printemps, avec un gilet en grosse maille !

Pour le shooting je la portais donc avec des bottines noires vernies. Je ne les quitte plus ! Et mon fidèle sac Balzac Paris que j’adore.

Tissu offert par Eglantine & Zoé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.