San Juan de Gaztelugatxe

Weekend à Bermeo, San Juan de Gaztelugatxe et Mundaka

Au mois d’Octobre l’année dernière, nous avions profité d’un petit weekend à Bermeo, San Juan de Gaztelugatxe et Mundaka…

Bermeo une petite ville du pays basque espagnol


Nous avions envie de découvrir Bermeo et plus particulièrement San Juan de Gaztelugatxe depuis un certain temps. Puis c’est pour l’anniversaire d’Alexandre que je me suis décidée à lui faire la surprise, en Octobre dernier.

Bermeo est un petit village d’environ 17000 habitants situé à moins d’une heure de Bilbao. Reconnue pour sont port de pêche et ses habitations colorées, Bermeo est très authentique et ses environs regorge de magnifiques paysages.

Ce qui nous a le plus frappé à Bermeo, c’est le rythme de vie Espagnol. En effet, étant de passage sur un weekend, nous n’avons pas réussi à nous caler sur les horaires des habitants, et cela nous a valu quelques mésaventures… Par exemple, impossible de trouver un café ouvert le matin avant 9h, ni entre 14 et 16h. Je vous conseille donc de bien planifier vos activités en fonction des horaires d’ouverture des différents commerces pour ne pas perde de temps inutilement !

Nous logions à Bermeo, donc nous avons surtout vu le village le matin et le soir. Nous avons adoré nous perdre dans les ruelles, et découvrir les petites superettes qui regorgent de trésors culinaires. Si vous aimez la charcuterie et le fromage, vous serez ravis !

Découverte de San Juan de Gaztelugatxe


Les payasages de la côte basque sont incroyables. Et particulièrement à San Juan de Gaztelugatxe. Nous rêvions de gravir ces 231 marches pour atteindre la petite île de Gaztelugatze où se trouve la chapelle.

La légende dit que lorsqu’on l’atteint, il faut faire sonner sa cloche 3 fois et faire un voeu. Nous ne connaissions pas cette légende avant d’arriver à la chapelle. Et nous étions un peu étourdis par ce bruit sourd qui nous donnait mal à la tête. Surtout après une ascension plutôt compliquée ! En effet, entre le monde et notre chienne que nous avions emmené avec nous, cette montée n’était pas de tout repos. Fort heureusement, l’incroyable paysage en valait la peine. Par ailleurs, je vous conseille vraiment de vous munir au minimum de baskets pour monter ces marches. Au mieux, si vous avez des chaussures de randonnée ce sera l’idéal. Il faut noter qu’à certains moments les marches s’avèrent très hautes et très fines. Et lorsque vous devez croiser avec d’autres personnes qui descendent, mieux vaut être au top sur ses appuis. Dans notre cas la météo était très humide, et les marches glissantes, ce qui était plus ou moins dangereux.

J’ai été assez déçue par l’ambiance qui régnait là-bas. Beaucoup trop de bruit, trop de fourmillement. C’était tellement paradoxal car les paysages invitaient au calme et à la méditation… Par conséquent, je vous conseille vivement de réaliser cette promenade hors saison. Puis si possible tôt le matin ou en fin de journée. Force est de constater que Gaztelugatxe est un endroit très touristique et même en Octobre, nous avons un peu subit la foule.

Enfin les paysages méritent tout de même le détour, j’ai réellement été scotchée par la vue une fois arrivés en haut de la chapelle.

Coup de coeur pour Mundaka

Mundaka est une jolie ville située à environ 35 km de Bilbao. Elle fait, elle aussi, partie du pays basque espagnol. La principale activité de Mundaka est liée à son port de pêche.

J’ai adoré me promener sur le port, et marcher le long des quais. Ces moments sont si simples, mais permettent de rêver. De se mêler aux habitants, d’écouter des discussions que l’on ne comprend pas, mais tout de même s’imprégner de l’ambiance qui règne.

Les enfants jouaient au foot, les vieilles femmes parlaient, assises sur un banc face à l’océan. C’était une après-midi en toute quiétude où nous nous sommes un peu retrouvés.


Mundaka et ses spots de surf

Au delà de son port de pêche, Mundaka est mondialement connue pour ses spots de surf. À l’automne, des surfeurs du monde entier se dirigent vers la ville pour y surfer une vague légendaire.

Si vous me connaissez un peu, vous savez sans doutes que je me suis plusieurs fois essayée au surf. Mais autant vous dire que par des conditions pareilles, je ne me suis pas aventurée à l’eau ! Cependant quelques courageux y étaient, bien déterminés, même si je n’ai jamais vu un océan aussi plat que ce jour là…


L’Ermitage Santa Catalina

Cet endroit est époustouflant. Si vous vous rendez du côté de Bermeo, et plus particulièrement à Mundaka, je vous conseille vivement d’aller vous promener à l’ermitage Santa Catalina.

Cet endroit servait à l’époque de tour de contrôle. L’ermitage a subit de nombreuses dommage et a été restauré en 1879 pour ensuite servir d’entrepôt de munitions ou encore de zone de quarantaine pour les personnes atteintes de maladies contagieuses.

Je ne saurai vous en dire plus sur la fréquentation de ce lieu en période estivale, mais en Octobre il y avait relativement peu de monde. Nous avons pu nous promener le long des vestiges pour admirer la vue et prendre quelques photos. Notre chienne June a adoré se rouler dans l’herbe et courir sur les grandes étendues de pelouse. Il faut noter que Bermeo, Mundaka, et leurs environs sont très pet friendly.

Comments 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *